D ieu de Meir, réponds-moi

Rabbi Meir, le sage de la Mishnah communément appelé «Rabbi Meir Baal HaNess», ou Maitre du miracle», est l'un des sages les plus cités dans tout le Talmud

3 Temps de lecture

la rédaction de Breslev Israël

Posté sur 04.05.20

 

 

Rabbi Meir, le sage de la Michnah communément appelé «Rabbi Meir Baal HaNess», ou Maître du miracle», est l’un des sages les plus cités dans tout le Talmud et l’un des cinq élèves de Rabbi Akiva. Son père, converti au judaïsme, était un descendant de l’empereur Néron.

La Guémara (Traité Avoda Zara, 18a-b) nous dit que Rabbi Meir était marié à Bérouria, une femme brillante, fille du saint rabbin Hanina ben Taradion, l’un des dix martyrs persécutés par les Romains. L’occupation tyrannique romaine a condamné le rabbin Hanina et sa femme à l’exécution pour avoir enseigné publiquement la Torah. Et a condamné leur fille, la sœur de Bérouria, à être envoyée dans une maison de prostitution. Bérouria a demandé à son mari de sauver sa sœur. Rabbi Meir a pris un sac de pièces d’or et s’est dit: “Si elle est restée chaste, un miracle lui arrivera, et sinon, non” Puis, il est allé à la maison de prostitution déguisé en chevalier romain et a demandé à voir cette fille. Celle-ci a refusé, prétextant qu’elle avait ses menstrues. Quand il a proposé d’attendre que cela se termine, elle lui dit : “Il y a beaucoup d’autres femmes ici bien plus belles que moi.”  Il a réalisé qu’elle avait utilisé cette tactique avec tous ceux qui avaient demandé à la voir et a conclu qu’elle avait vraiment conservé sa chasteté. Rabbi Meir a ensuite offert les pièces d’or au garde comme pot-de-vin. Le gardien a répondu: “ Quand mon superviseur viendra, il remarquera qu’une fille a disparu et me tuera.” 

Rabbi Meir lui répondit : “Prends la moitié de l’argent pour toi et utilise l’autre moitié pour soudoyer les fonctionnaires.” Le gardien a continué: “Et quand il n’y aura plus d’argent et que les superviseurs viendront, que dois-je faire?” Rabbi Meir répondit : “Dis Ela ha dé Meir anéni, D.ieu de Meir, réponds-moi, et tu seras sauvé. ” Le gardien n’étant toujours pas convaincu, renchérit: “Comment puis-je être sûr que cela me sauvera?” Rabbi Meir répondit: “Regarde, il y a ces chiens qui dévorent les hommes. J’irai vers eux et tu verras par toi-même.” Rabbi Meir s’approcha des chiens, leur jeta un os et les chiens coururent vers lui pour le détruire. Il cria: “Dieu de Meir, réponds-moi!” et les chiens s’éloignèrent. Le gardien convaincu, accepta le pot-de-vin et lui remit la sœur de Bérouria. 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : lorsque le groupe de superviseurs arriva, le gardien les soudoya avec l’argent. Finalement, l’argent s’épuisa et l’affaire fut publiée. Le gardien fut alors arrêté et condamné à la mort par pendaison. Lorsque la corde fut attaché autour de son cou, le gardien cria : “D.ieu de Meir, réponds-moi!” Et la corde se cassa à la grande surprise de tous. Il raconta alors tout ce qui s’était passé, et un mandat d’arrêt contre Rabbi Meir fut décrété. La garde avait alors été postée partout et les Romains avaient distribué une gravure à l’effigie de Rabbi Meir en proclamant que quiconque voyait cette personne devrait la remettre aux autorités. Un jour, certaines personnes apercevant Rabbi Meir, lui coururent après, il s’enfuit alors et entra dans la maison d’une prostituée. Les hommes entrèrent par effraction dans la maison. C’est alors que Eliahou HaNavi apparut sous la forme d’une prostituée étreignant Rabbi Meir.  “Si c’était Rabbi Meir, se disaient-ils, il n’aurait certainement pas agi de la sorte!” C’est ainsi que Rabbi Meir s’échappa et s’enfuit à Babylone. 

Depuis lors, il existe une tradition dans le judaïsme selon laquelle, lorsqu’une personne est en danger, D.ieu nous en préserve, elle doit donner la Tsadaka à la mémoire de Rabbi Meir Baal HaNess, et doit dire trois fois : “Ela ha dé Meir anéni”, ce qui signifie  “D.ieu de Meir, réponds-moi!” La Hilloula de Rabbi Meir, c’est-à-dire l’anniversaire de sa mort, est commémoré le jour de Pessah Cheni, cette année, le jeudi 7 mai au soir et vendredi 8 mai 2020.

C’est une semaine particulièrement propice pour donner la charité au nom de Rabbi Meir et demander tout ce que vous voulez. Et dès que vous pourrez, allez visiter le site du tombeau sacré de Rabbi Meir à Tibériade, surplombant la mer de Galilée (Kineret). C’est un endroit spécial, où des milliers de personnes sont venus en pèlerinage et dont beaucoup ont vu des miracles dans leur vie après y avoir prié.        

 

 

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Par conséquent, lorsque vous voyez une des armées les plus puissantes, du monde être vaincue par l'armée d'une nation plus petite avec beaucoup moins de ressources, il convient de contempler et de réfléchir : quelle est la leçon de ces événements qui peut être appliquée à notre sevice divin