Reprogrammer Roch Hachana

Quelqu'un décide qu'il ne vous aime pas, alors il trouvea un moyen de tout rejeter sur vous. Peu importe ce que vous faites, cette personne va trouver quelque chose de mal que vous avez fait et l'uti

3 Temps de lecture

M. David Ben Horin

Posté sur 12.08.21

“David, tu n’as pas bien classé ce rapport. Combien de fois t’ai-je dit que l’agrafe devait être horizontalement ?”

Il s’agissait d’un rapport de 20 pages expliquant pourquoi notre produit est le nouveau standard sur le marché.

« David, n’as-tu pas fait approuver ce projet par les bonnes personnes ? Ugh… maintenant je vais devoir le réaffecter à quelqu’un d’autre pour réparer tes erreurs.

Approuvé uniquement par le PDG et tous les membres du service marketing.

« David, où t’es-tu allé ce matin ? Pourquoi ne t’ai-je pas vu à la réunion ? Dis-moi la vérité : est-ce que ça va être un problème constant ?

Mais cela avait été un jour de congé approuvé par le service des ressources humaines.

Et vous avez compris  ce que je veux dire…

Quelqu’un décide qu’il ne vous aime pas, alors il trouvea un moyen de tout rejeter sur vous. Peu importe ce que vous  faites, cette personne va trouver quelque chose de mal que vous avez fait et l’utiliser  pour vous expulser !

Il est facile de dire que cela vient d’ HaChem, que c’est une bonne chose et qu’il le fait pour mon bien. Mais être dépouillé de son gagne-pain d’une manière si malhonnête le rend encore plus difficile à accepter.

Mon instinct est d’agir. User de représailles. Cherchez du travail ailleurs. Essayez d’avoir des alliés au bureau.

Faire quelque chose.

En une seconde, je peux rechercher sur Google « que faire lorsque les autres vous critiquent au travail » et obtenir 50 articles sur « 12 choses à faire dans un environnement de travail toxique ».

J’obtiens immédiatement toutes les réponses. Je reçois des cris de guerre qui m’encouragent à « résister à l’oppression » et à « combattre l’élite privilégiée ».

Faites quelque chose de mieux

La réponse simple est de rester sur place. Qu’ils continuent à tout critiquer. Soit ils deviennent incontrôlables, soit je découvre à la fin quelles sont les véritables intentions des personnes au pouvoir.

C’est juste la tactique apparente.

La vraie réponse est de crier à Dieu et de lui demander les réponses. Écoutez attentivement sa femme… parce que Rav Arouch nous enseigne dans Le Jardin de la Paix que HaChem parle à l’homme à travers sa femme.

La réponse complète est de remercier HaChem pour cette situation.

Regardez à l’intérieur et voyez ce qui a occasionné ces moments difficiles. Perdre son gagne-pain est une terrible punition d’en Haut, quelle que soit la façon dont HaChem décide d’exécuter le décret.

J’ai dû mal agir. Il y a beaucoup de choses que je ne fais pas – – et c’est peut-être la raison pour laquelle HaChem me pousse à agir.

Faites quelque chose de mieux immédiatement

On a demandé un jour au rabbin Avigdor Miller, z”l : Pourquoi prions-nous pour la santé dans la Amida alors que nous sommes en bonne santé ?

Rabbi Miller a répondu qu’il est plus facile de prévenir un problème que de le résoudre.

Si, D.ieu nous en préserve, nous avons subi un examen médical pour quelque chose de grave, nous pouvons réciter des Psaumes et faire des changements dans la nature. HaChem, dans sa compassion, peut rendre le test négatif.

Mais pour guérir de quelque chose dont nous souffrons déjà, il en faut beaucoup plus.

Encore plus de prières, plus de compassion et plus de Téchouva sont nécessaires pour un miracle si ce que nous avons est incurable, D.ieu nous en préserve.

Si je suis «sur la sellettes », alors la prière, la techouva et plus d’heures d’étude de la Torah peuvent servir à convaincre HaChem d’annuler le decret. Je peux apporter des changements dès maintenant, en particulier pendant ces “jours-ci”

Lorsque Rosh Chodesh Elloul arrive, nous serons convoqués au tribunal pour être jugés dans 30 jours. Le procès durera deux jours et si nous sommes déclarés coupable cela peut être un décret de mort . C’est comme prier pour un miracle quand le médecin nous donne un mois à vivre.

Bien sûr, nous allons prier.

Cependant, si nous faisons Techouva dès maintenant comme préparation à Rosh Hashana, alors que nous « n’avons pas encore à le faire », alors nous le ferons plus par amour que par peur. Nous pouvons commencer à apporter tous les changements que nous prévoyons lorsque cela « compte moins ».

C’est peut-être de cela qu’il s’agit. Mes collègues examinent chacune de mes actions au microscope, recherchant tout ce que je fais mal, aussi minimes soient-ils dans les détails.

Il est temps pour moi de commencer à faire mon compte moi-même.

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Il nous manque le Temple de Jérusalem et nous ne pouvons donc pas offrir les sacrifices pour expier nos péchés...