Eliyahou HaNavi

Eliyahou HaNavi – le prophète Élie – fut un des plus grands prophètes de l'histoire et de la tradition juives. Il vécut à l'époque qui succédait à celle de Yeravam ben Nevet;

3 Temps de lecture

la rédaction de Breslev Israël

Posté sur 21.05.08

Eliyahou HaNavi
 
Eliyahou HaNavi – le prophète Élie – fut un des plus grands prophètes de l'histoire et de la tradition juives. Il vécut à l'époque qui succédait à celle de Yeravam ben Nevet; ce dernier avait causé – à l'époque du premier Temple –  la division du Royaume juif en deux royaumes : celui d'Israël et celui de Yehouda. Cette époque était également celle où le peuple juif avait sombré dans les profondeurs de l'idolâtrie. Eliyahou HaNavi avait de nombreux opposants ; les plus célèbres étaient le roi A'hav et sa femme, la reine Yizevel (Jézabel). D'autre part, son principal disciple était le prophète Elyicha' (Élisée).

Notre première rencontre avec Eliyahou raconte sa prophétie – au nom de D-ieu – faite au Roi A'hav, selon laquelle la pluie avait cessé jusqu'au jour où Hachem – par la bouche de Eliyahou – déciderait qu'elle devait tomber de nouveau (Rois I 17 : 1).  

 
Peu de temps après, Eliyahou réalisa un miracle pour une veuve et son fils qui étaient au bord de la famine. Pour venir à leur aide, le prophète multiplia sans fin leur provision de farine et d'huile. Cependant, une tragédie arriva: le fils de la veuve devint malade et mourut. À la demande de la veuve, Eliyahou pria pour que l'enfant retrouve la vie. Hachem répondit d'une façon favorable à la prière du prophète (Rois I 17 :  9-24).
 
La famine devint très forte et Hachem ordonna à Elyiahou de faire face à A'hav. Le prophète mit au défi A'hav de rassembler les 450 prophètes du Ba'al dans le but de les affronter verbalement – en présence de toute la nation – pour voir s'ils pouvaient faire pleuvoir. Elyiahou s'avança devant le peuple et s'écria : “'Jusqu'à quand vous tiendrez-vous entre les deux partis ? Si Hachem est le vrai D-ieu, suivez-Le ; si c'est Ba'al, suivez Ba'al !' Mais le peuple ne lui répondit mot.” (Rois I 18 : 21) Eliyahou laissa passer les faux prophètes avant lui et ceux-ci prièrent tout le jour leur idole, sans résultat. Dans un des rares passages de la Bible où nous trouvons des remarques moqueuses, Eliyahou s'adressa à ces faux prophètes en leur disant : “Criez plus fort, puisque c'est un dieu, quelque affaire l'occupe, une expédition, un voyage… Peut-être dort-il, il s'éveillera.” (Rois I 18 : 27).    
 
Après cette tentative désastreuse, Eliyahou s'adressa à Hachem et dit: “Exauce-moi, Hachem, exauce-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est Toi le vrai D-ieu… Le feu de Hachem jaillit alors, consuma le sacrifice, le bois et les pierres… Tout le peuple, à cette vue, tomba sur sa face et s'écria : 'Hachem est le vrai D-ieu! Hachem est le vrai D-ieu!'” (Rois I 18 : 37-39) Ensuite, un petit nuage apparut “du côté de la mer, aussi petit qu'une main d'homme… et peu à peu, le ciel se couvrit de nuages, il ventait, et une grosse pluie tomba.” (Rois I 18 : 45)   
 
Lorsque Eliyahou monta au ciel, Elyicha' marchait à ses côtés. “… Tout à coup, un char de feu attelé de chevaux de feu les sépara l'un de l'autre et Eliyahou monta au ciel dans un tourbillon. À cette vue, Eliycha' s'écria : 'Mon père, mon père! Char et cavalerie d'Israël…'” (Rois I 11-12)  
 
Eliyahou HaNavi fait partie du nombre extrêmement restreint d'individus qui furent pris au ciel, sans mourir. Il est connu sous le nom de “l'ange de l'alliance” et – selon la tradition juive – il est présent à toutes les circoncisions, lorsqu'une nouvelle âme juive est amenée dans ce monde. Des générations entières d'enfants juifs ont entendu la berceuse qui commence par ces mots :   

Eliyahou HaNavi, Eliyahou HaTichbi, Eliyahou HaGuil'adi…”
Eliyahou le prophète, Eliyahou le tisbite, Eliyahou le guil'adite…”
Bi'mehera yavo elaynou, 'im Machia'h ben David.”
“Qu'il vienne rapidement à nous, accompagnant le Messie, fils de David.”

 
Eliyahou est l'annonciateur de Machia'h et il est celui qui “ramènera le coeur des pères à leurs enfants et le coeur des enfants à leurs pères” (Malakhi 3 : 24), réunissant de la sorte les générations du peuple juif, depuis l'éternité des temps.
 

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Contrat fondamental entre D-ieu et le peuple juif et incorporé dans les cinq livres de Moché – le 'Houmach – qui contient les 613 commandements (248 positifs et 365 négatifs).