Une nation -un coeur

Au Seder de Pessah, nous posons la fameuse question : « Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ? Le Toldot Yaakov Yoseif explique que le mot "nuit" fait ici référence aux ténèbres de l'exil. Pourquoi cet exil est-il plus long et plus amer que tout le reste ? La réponse pourrait vous surprendre...

4 Temps de lecture

Posté sur 04.04.22

Au Seder de Pessah, nous posons la fameuse question : « Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ? Le Toldot Yaakov Yoseif explique que le mot “nuit” fait ici référence aux ténèbres de l’exil. Pourquoi cet exil est-il plus long et plus amer que tout le reste ? La réponse pourrait vous surprendre…

Paix mondiale

Lorsque débuta le mois de Nissan 1955, il y eut d’énormes troubles dans la communauté juive américaine, car la probabilité d’une guerre entre les Israéliens et les pays arabes, semblait des plus probable.

Je reçus alors une lettre de R ‘Moshe Seinhert qui étudiait dans la Yeshiva belz en Israël. Il me raconta une conversation qui avait lieu entre les grands dirigeants de la Torah, Ils discutaient si oui ou non les Juifs avaient l’obligation de prier pour un accord de paix entre les nations.

Le Rabbi de Gour, le Beith Israël, alla alors rendre visite à Rabbi ‘Aharon de Belz. Lors de l’entretien  le Rabbi de Belz demanda si le Beith Israël avait entendu si l’Angleterre et de l’Amérique œuvraient pour empêcher la guerre imminente. Le Beith Israël répondit: par un verset de Michlé : « Même la bonté des nations est un péché »(14:34); car chaque acte bienveillant est mu par une dose d’égoïsme,. Cela serait mieux si les Juifs et Israël n’avaient pas besoin de dépendre de la bonté des nations pour parvenir à un accord de paix.

Le Rabbi de Belz répondit : « Mon père, le Rabbi, a enseigné que le Machia’h ne viendra que lorsqu’il y aurait paix et tranquillité dans le monde. C’est pourquoi, je crois, nous devons prier pour la paix dans le monde, pour la paix entre les nations du monde, car cette paix créera un environnement qui est la condition préalable au Machia’h et à la rédemption finale. Plus tôt il y aura la paix dans le monde, plus tôt le Machia’h viendra.

C’était la foi  fondamentale des grands tsadikim et des dirigeants juifs au cours des derniers siècles. Les Tsadikim comme le Baal Shem Tov et le Noam Elimelech dont les enseignements soulignaient que le Machia’h viendrait en temps de paix, et non en temps de guerre et de difficultés.

La paix par la Torah

Il y a quelque chose que chaque  Juif peut faire pour aider à ramener la paix entre les nations : apporter plus d’unité et de paix au sein des communautés juives. En particulier, la paix parmi les Juifs qui observent la Torah- a un impact super puissant sur la paix dans le monde, comme nous enseignent nos maitres que “les érudits de la Torah renforcent de paix dans le monde.

Grâce à l’étude de la Torah, un Juif  peut éradiquer de sa personnalité des défauts pervers et destructeurs comme la jalousie, la haine et l’arrogance – traits qui sont à l’origine de chaque dispute et guerre. Nous pouvons purifier notre caractère et nous connecter à la paix, à l’unité et à la tranquillité. L’étude de la Torah  affine nos traits de caractère, impactent l’atmosphère, et permet ainsi aux nations du monde de se connecter plus facilement à la paix également.

Comme ‘hazal nous l’a enseigné le Rav Safra prierait pour deux choses tous les jours : premièrement, qu’il y ait la paix entre les érudits de la Torah et, deuxièmement, qu’il y ait la paix dans le monde.

Ces idées dépendent les unes des autres.

Rédemption par la paix

Un renforcement de paix dans le monde n’est pas seulement une condition préalable à l’arrivée du Machia’h, mais elle hâte son arrivée.

Le verset  dit: «Yaakov appela  ses fils et leur dit:« Rassemblez-vous et je vous dirai ce qui  arrivera à la fin des temps. Le Midrash explique que Yaakov enseigna alors à ses enfants qu’à la “fin des temps”, à la fin de l’exil, ils auraient besoin de renforcer leur sens du “rassemblement”, de s’unir dans la paix et la sérénité, et de vaincre les querelles et la rancune.  Ils mériteront alors une rédemption rapide.

Pourquoi cette nuit est-elle différente ?

Beaucoup de grands tsadikim des générations précédentes ont enseigné que le Machia’h est prêt à venir. Cependant, les conflits entre les Juifs le retarde; le manque de vraie paix et d’unité empêch le Machia’h d’arriver.

Au Seder de Pessa’h, nous posons la fameuse question : « Pourquoi cette nuit est-elle différente de toutes les autres nuits ? Le Toldot Yaakov Yoseif (Parachat Tzav, 2) explique que le mot « nuit » ici fait référence aux ténèbres de l’exil. Pourquoi cet exil est-il plus long et plus amer que tout le reste ? L’auteur de la Haggadah répond: “Cette nuit, nous ne mangeons que de la matzah.” Nous constatons que la racine du mot matzah peut également être utilisée pour désigner un argument (comme le verset dans Chemot (21:22), « Et si les hommes se querellent… »). L’absence de paix le manque d’unité, et de la présence de querelles  et de disputes rendent cet exil est si long et si amer

L’unité apportera le Machia’h

 Une fois le rav de viznits le Ahavat Israël , donna à un étranger, une étreinte chaleureuse et affectueuse  comme s’ils étaient de grands amis. Un de ses ‘hassidim lui demanda pourquoi il avait étreint cette personne avec  autant de chaleur,;  ce à quoi le Rabbi répondit : “Le Temple sacré a été détruit à causede la haine gratuite, et il ne peut être reconstruit qu’avec un amour gratuit les uns pour les autres”.

Le Noam Elimelech enseigna que le Machia’h n’arrivera que lorsque les Juifs seront si inspirés qu’ils abattront les murs de la discorde et construiront des ponts d’indulgence, de paix et d’unité. Il citait le verset de Yechayahou, qui dit: «Qu’ils sont beaux, sur les montagnes les pieds du héraut, annonçant la paix , annonçant de bonnes nouvelles, annonçant le salut , disait-il à Sion: «Ton D ieu manifeste sa royauté .” Car d’abord, il faut la “paix” et ensuite le “salut” et la rédemption viendront.

Ordonné de faire

Ce concept est évoqué dans notre verset. Premièrement, « toute la communauté s’est approchée et s’est tenue devant le Seigneur »  Ils se réunirent et se sont tenus dans l’unité et le respect les uns pour les autres. Moché leur dit alors: « C’est la chose que l’Éternel a ordonnée. Cette unité, qu’HaChem vous ordonne, vous la «réaliserez» à la fin de  l’exil. Grâce à elle, vous mériterez de voir, ” la gloire du Seigneur vous apparaître” – Par la venue du Machia’h rapidement de nos jours. Amen.

La paix entre les Juifs qui observent la Torah a un impact puissant sur la paix dans le monde, comme les sages nous enseignent (que les sages érudits de la Torah ajoutent une abondance de paix dans le monde.

C’est à cause du manque de paix, que cet exil, est si long et amer, sans unité dans notre  peuple et où règnent discordes et querelles.

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Sachez que cette lumière qui se répand périodiquement n'est pas seulement "bonne et belle" et ne pensez pas surtout qu'on peut se débrouiller sans elle. Cette lumière est essentielle. Elle est une protection contre toutes les tentations de la génération, pour nous comme pour nos enfants