L’homme qui avait frappé… – Ki Tavo

Alexei était perplexe. Pour quelle raison son Maître lui demandait-il une chose aussi inattendue ? Cette réflexion n'arrêta pas pour autant sa volonté...

3 Temps de lecture

le Ba'al Chem Tov

Posté sur 12.09.08

“Mais si tu n'écoutes pas la voix de l'Éternel, ton D-ieu, si tu n'a pas soin d'observer tous Ses préceptes et Ses lois que je te commande en ce jour, toutes ces malédictions se réaliseront contre toi et seront ton partage” (Deutéronome 28:15).

 
Un certain jour, le Ba'al Chem Tov était assis avec un groupe de ses disciples, entrain de discuter différents aspects ésotériques de la Tora.

Soudainement, quelque chose sembla perturber le Ba'a Chem Tov. Le Tsadiq appela sont serviteur Alexei :

 
“Alexei, précipite-toi dehors et arrête le premier homme que tu vois passer devant notre hall d'étude. Force-le à entrer, même s'il refuse obstinément.”

Alexei était perplexe. Pour quelle raison son Maître lui demandait-il une chose aussi inattendue ? Cette réflexion n'arrêta pas pour autant sa volonté de suivre à la lettre les directives du Tsadiq et c'est sans hésiter qu'il se précipita dans la rue. Quelques secondes plus tard, il vit un homme s'approcher ; il se dirigea vers lui.

“Excusez-moi ; voudriez-vous bien me suivre dans la synagogue pour quelques instants ?” demanda-t-il poliment.

“Certainement pas !” répondit l'homme d'un ton agressif. “J'ai des affaires plus importantes à traiter que de passer du temps avec des personnes de votre espèces.”
 

“Je vous demande cela sur l'insistance du Ba'al Chem Tov,” répliqua sèchement Alexei. “Mon Maître fait des véritables miracles et il ne serait certainement pas très sage de votre part d'ignorer sa demande.”
 
L'homme resta de marbre. “Laissez-moi vous dire un secret : je me fiche éperdument de savoir qui désire me voir !”
 
“Cela suffit !” dit Alexei. “Vous devez me suivre !” Immédiatement, il saisi l'homme par le col et le traîna à l'intérieur du hall d'étude. L'homme essaya de résister en agrippant tout ce qu'il pouvait, mais Alexei était trop fort pour lui. En quelques secondes, l'homme se trouva à l'intérieur de la synagogue, devant le Ba'al Chem Tov.
 
Dès qu'il aperçut l'homme, les yeux du Ba'al Chem Tov s'enflammèrent de rage.
 
“Tu as eu le culot de frapper ton père aujourd'hui !” cria de toutes ses forces le Ba'al Chem Tov.  
 
Les étudiants se regardèrent ; tous étaient sous le choc. Jamais de leur vie ils n'avaient entendu leur Rabbi, d'habitude si joyeux, perdre sa patience.
 
Le Ba'al Chem Tov continua : “Ce matin même, tu as demandé à ton vieux père de te ramener une bouteille de liqueur de la cuisine. Lorsque celui-ci ne revint pas de suite, tu t'es levé pour aller voir ce qu'il faisait et tu l'as surpris à boire à la bouteille. À cet instant, ton sang n'a fait qu'un tour et tu t'es mis à le frapper.”
 
L'homme était littéralement pétrifié. Le Ba'al Chem Tov venait de décrire dans les moindres détails l'incident qui était arrivé le matin même entre lui et son père. Le seul moyen qu'avait pu utiliser le Tsadiq pour connaître ce fait malheureux était de s'être servi d'un pouvoir surnaturel. L'homme commença à pleurer et à supplier le Ba'al Chem Tov de lui indiquer un moyen de se repentir.
 
“Si tu regrettes véritablement ce que tu as fait ; si les regrets t'envahissent, alors tu pourras te repentir. Voici ce que tu dois faire : jeûner chaque lundi et jeudi et te tenir dans l'espace réservé aux personnes endeuillées lorsque tu te rendras à la synagogue pour y prier. Si tu agis ainsi pendant une année entière, tu seras pardonné. Autrement, tu mourras avant la fin de l'année.”
 
L'homme promis de se repentir. Il retourna chez lui avec la ferme conviction de suivre exactement ce que le Ba'al Chem Tov lui avait dit. De fait, les premières semaines, il ne manque aucune prière à la synagogue et il jeûna chaque lundi et jeudi. Cependant, après un certain temps, sa volonté s'amenuisa et il commença à ne plus venir aussi régulièrement aux prières. Également, il lui arriva d'oublier de jeûner les jours où il lui était interdit de manger.
 
Il fut enterré avant la fin de l'année.
 
 
Nous remercions la Fondation du Baal Shem Tov pour son aide précieuse. Afin d'en savoir plus sur le Baal Shem Tov, nous vous invitons à visiter le site Internet de la Fondation : http://www.baalshemtov.com/

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Il y a des gens qui ont l'habitude de déformer ce qu'ils apprennent pour l'adapter à leur zone de confort. Voici un exemple: l y a des gens qui ont l'habitude de déformer ce qu'ils apprennent pour l'a

Featured Products