Le petit Na’hman # 11

Après avoir prié, les deux amis se sentaient joyeux et remplis de confiance. Ils commencèrent à marcher sur le chemin en étant convaincus qu'ils allaient bientôt trouver l'argent perdu.

1 Temps de lecture

le Rav Shalom Arush

Posté sur 27.11.09

Après un certain temps, Na'hman s'arrêta de chercher et s'adressa à son ami : “Chim'on, prions Hachem ! Avant qu'il ne soit trop tard, demandons à Hachem de nous aider à trouver l'argent perdu. De la sorte, nous pourrons le ramener au petit garçon en pleurs.”

Na'hman et Chim'on se tenaient chacun d'un côté du chemin ; ils commencèrent à prier de tout leur cœur. “Hachem, notre Père qui est au Ciel, aide-nous à trouver l'argent de ce petit garçon afin qu'il ne soit pas triste. S'il Te plait, Hachem, nous savons que Tu peux faire tout ce que Tu veux ! Il n'y a que Toi qui sais où se trouve l'argent. S'il Te plaît, ai pitié de nous et montre-nous l'endroit où est l'argent !”
 
Après avoir prié, les deux amis se sentaient joyeux et remplis de confiance. Ils commencèrent à marcher sur le chemin en étant convaincus qu'ils allaient bientôt trouver l'argent perdu. D'un coup, ils aperçurent un petit sac rempli de petites pièces d'argent.
 
“Nous l'avons trouvé ! Nous l'avons trouvé !” se mirent-ils à crier avec joie. “Merci beaucoup Hachem ! Merci beaucoup !”
 
Na'hman et Chim'on se mirent à courir à la recherche du petit garçon. Celui-ci avait suffisamment avancé pour disparaître presque complètement de la vue des deux amis. “Nous avons trouvé l'argent que tu as perdu,” crièrent-ils. “Nous avons trouvé le petit sac rempli de pièces. Tu n'as plus de raison pour pleurer maintenant !”   
   
 
Nous avons trouvé l'argent que tu as perdu, crièrent-ils. Nous avons trouvé le petit sac rempli de pièces. Tu n'as plus de raison pour pleurer maintenant !”
 
À suivre…

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

“Ma maman m'a demandé d'aller faire des courses à l'épicerie du village,” répondit le petit garçon en pleurnichant. “Cependant, j'ai perdu l'argent qu'elle m'avait donné…”