Bouger et s’élever

Si HaChem est au-dessus de nous dans les nuages ​​et les étoiles, et au-dessous de nous dans le fondement de la terre, quel chemin mène-t-il à Lui?

3 Temps de lecture

Rav chalom Arouch

Posté sur 16.06.22

Être juif signifie que vous ne pouvez jamais rester au même endroit. Vous avancez toujours, même quand vous n’en avez pas envie.  

Israël (ישראל), le mot qui décrit notre âme ainsi que notre nation, a trois significations : 

       Yashar Kel (ישר ק-ל) : Se diriger directement vers Dieu.  
       Yi Sar Kal (י שר ק-ל) : Lutter avec Dieu.  
       Yi Sar Kal (י שר ק-ל) : Servir Dieu.  

Le nom est aussi énigmatique et contradictoire qu’une Mishna.   

Dans le coin gauche. . .  

Je me souviens quand j’étais petit. Mon père m’a emmené au cirque. Nous avons vu Hulk Hogan affronter André le Géant. Ils se sont déplacés vers la gauche. Ils se sont déplacés à droite. Parfois, l’un d’eux montait – mais ils ne bougeaient jamais droit. En fait, pendant tout le match, personne n’a jamais avancé. Quand l’un courait droit vers les cordes, tout ce qu’il faisait était de rebondir dessus et de courir dans la direction opposée.  

Qu’est-ce que la lutte a à voir avec le service de Dieu ? Quel rapport avec le fait de se déplacer en ligne droite ? 

Dans la prière Aleinu , nous déclarons que HaChem est le seul D.ieu – au ciel en haut et sur la terre en bas – il n’y en a pas d’autre.  

Si HaChem est au-dessus de nous dans les nuages ​​et les étoiles, et au-dessous de nous dans le fondement de la terre, quel chemin mène-t-il à Lui? Son existence est multidimensionnelle. Il est dans tous les points cardinaux.  

Comment pouvons-nous être appelés la nation qui va droit à Hachem alors qu’il n’y a pas de chemin qui conduit vers l’avant ?  

Dans le coin droit. . .  

La réponse se trouve dans notre nom.  

Un Juif est toujours en mouvement.  

Il ne peut pas rester trop longtemps au même endroit. Nous avons fait 42 voyages dans le désert. En quittant l’Egypte, nous avons fait 50 pas vers HaChem. Une fois que nous avons reçu la Torah, nous avons horriblement péché. Nous avons reculé. Puis nous nous sommes repentis. Puis nous sommes retombés avec le péché des espions.  

Puis nous nous sommes repentis. Ensuite, nous avons pris la Terre qu’HaChem nous avait donnée.  

Nous avons pris Jéricho. Puis nous sommes tombés à dans la ville de Ayi.  

Nous avons servi HaChem fidèlement et Il nous a bénis par des décennies de sécurité et de prospérité. Alors nous avons péché et Il nous a soumis aux nations étrangères. Nous nous sommes repentis et Il nous a rendu notre Terre.  

Nous luttons contre Satan depuis près de 4 000 ans. On gagne et on perd. Nous apprenons et nous nous battons à nouveau. Il n’y a pas de chemin droit. Tout cela ressemble à de la lutte – avancer dans une seule direction pour frapper les cordes et être renvoyé dans la direction opposée.  

Le gagnant est . . . . 

La loi juive s’appelle Halacha. . . ou en mouvement. On apprend la Torah dans une Yeshiva, assit. . ou ne bouge pas. En ne bougeant pas, nous armons notre existence de la capacité de nous déplacer dans toutes les directions.  

Le noyau de notre nechama, ou souffle. . . et l’acte de mouvement constant, tourne autour du déplacement.  

Nous appelons HaChem, Il était, Il est, Il sera . . . tout dénote le mouvement.  

Un Juif se déplace. Il est assailli d’obstacles de tous les coins pour l’empêcher de bouger ou de commettre un avera , qui est l’hébreu pour «péché», mais cela signifieen fait d’ aller dans la mauvaise direction .  

Pour chaque pas que nous faisons dans une direction, le Satan essaie de nous faire dérailler ou de nous retenir. Tant que nous reculons, même si cela signifie un match de lutte où nous avançons dans tous les sens, aux yeux d’Hachem nous avançons droit vers Lui .  

Le temps du combat . . .  

C’est pourquoi nous sommes dans une lutte éternelle contre les Mitzrayim.  

Décompressez ce mot : 

      Mi (מי)– ceux qui sont 
      tzrayim (צרים)– étroit 

Ceux qui sont étroits essaient à chaque tournant de nous soumettre. Leur calendrier tourne autour du soleil. Cela ne change jamais. Le soleil est la même sphère brillante qui apparaît dans la journée – depuis le début de la création jusqu’à ce moment précis.  

Ceux qui vivent selon le soleil ne changent pas. Ils existent. Ils se plongent dans le monde matériel parce que c’est tout ce qu’il y a – une existence étroite.

La lune ne sera la même demain qu’aujourd’hui. Elle devient de plus en plus petite. Elle disparaît de l’existence pour réapparaître.  

C’est nous. Vivre et mourir, puis renaître.  

C’est ainsi que nous servons D.ieu : à l’envers parfois mais c’est parfait à Ses yeux.  

Le monde d’aujourd’hui n’est pas facile à vivre. Pour chaque bien que nous essayons d’accomplir, nous avons l’impression d’être non seulement sur le ring avec André le Géant, mais avec 100 de ses amis les plus proches.  

Pour chaque pas que nous faisons, nous nous battons. Nous nous efforçons de bouger. Même si nous n’avons pas l’impression de bouger, ou si nous recevons des coups, HaChem est le seul D.ieu – au ciel en haut et sur la terre en bas.  

Bouger c’est lutter c’est nous rapprocher de D.ieu.  

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Récemment, j'ai appris l'importance de dire le nom de Hachem avec une attention et une concentration appropriées pendant les prières et les bénédictions.

Contenu sur le sujet

Featured Products