Le chant de Léa – Vayetsé

Rabbi Shimon dit : "Depuis le jour où HaChem créa le monde, nul n'avait loué HaChem, jusqu'à ce que Léa le fasse." Comment est-ce possible que personne n'ait fait l'éloge d'HaChem jusque-là ?

3 Temps de lecture

Rav chalom Arouch

Posté sur 29.11.22

La Gemara dit : ” Rabbi Yohanan, qui a appris de Rabbi Shimon Bar Yochai, dit : ” Depuis le jour où HaChem a créé le monde, il n’y avait personne qui louait HaChem, jusqu’à ce que Léa Le loue, comme il est écrit : ” Cette fois-ci je louerai HaChem”’” (Gemará, Berachot, 7b).

L’auteur d’Even Israël dans son commentaire de la Torah pose la question : «Comment comprendre cette Guemara ? Est-il vraiment vrai que personne n’ait loué HaChem jusqu’à ce que Léa vienne ? Abraham, notre ancêtre, n’a pas loué HaChem ? C’est incroyable – en particulier parce qu’il y a une exigence dans la loi religieuse qu’une personne récite la bénédiction, “HaChem est bon et fait le bien”, après avoir donné naissance à un enfant, et nous savons qu’Abraham a observé la Torah dans son intégralité, même les lois rabbiniques comme Erouv Tavchilin  et il a certainement béni HaChem quand il eut un fils ! Beaucoup connaissent le Midrach qui dit qu’Adam a chanté, Mizmor Chir Leyom HaChabbat (Psaume, 92 – “Il est bon de louer Hachem!” quand il a vu que sa Téchouva fut acceptée. Il est très difficile d’accepter que personne avant Léa n’ait pas loué Hachem ! Aussi, pourquoi Léa n’a-t-elle pas loué HaChem pour ses enfants précédents ?

L’intention de la Guemara n’est pas que Léa ait été la première à louer HaChem pour tout le bien qu’HaChem lui a accordé. Nos ancêtres ont sûrement aussi loué HaChem pour toute sa bonté et sa gentillesse. De plus, Leah a loué HaChem avant cela pour ses enfants à la naissance de chacun. Au contraire, la Guemara nous apprend que Léa a été la première à venir louer HaChem pour sa souffrance, c’est-à-dire pour les choses apparemment mauvaises de la vie.

Leah subit de nombreuses épreuves et tribulations. Tout d’abord, tout le monde disait qu’elle était destinée à épouser le diabolique Esav. Elle se déversa en prières et supplications incessantes pour ne pas de l’épouser, jusqu’à ce que ses yeux se fatiguent à force de pleurer. Laban, son propre père, l’avait humiliée lorsqu’il a substitué Léa à Rachel sous le dais nuptial. Léa a dû vivre avec l’angoisse que son mari l’ait épousée sans la vouloir ni l’aimer au départ.

Par conséquent, jusqu’à la naissance de Juda, Léa a constamment souffert. Elle se sentait méprisée par rapport à sa sœur Rachel, que Jacob avait voulu épouser en premier lieu.

Au milieu de ces sentiments négatifs, Juda, le quatrième fils de Leah, est né. Grâce à Juda, Leah a reçu une plus grande partie des Douze Tribus que n’importe laquelle des autres mères. Il y avait quatre mères qui devaient porter la progéniture de Jacob, donc chacune d’elles aurait dû avoir trois enfants. Une fois que Leah a vu qu’elle allait donner naissance à un quatrième enfant, elle s’est rendu compte que tout était vraiment pour le mieux. Toutes ses souffrances étaient à son profit. En vertu de ses humiliations et de ses tribulations, elle a reçu une plus grande part que les autres mères.

Par conséquent, Léa a déclaré : « Cette fois, je loue HaChem ! Je Te loue, HaChem, pour toute la douleur que j’ai endurée ! La douleur et la souffrance en valaient la peine pour mes quatre fils, d’où sortiront les Lévites, les prêtres et les rois. Merci, HaChem, pour toutes les souffrances ! Merci”.

De plus, Juda (Yehuda en hébreu) ​​signifie littéralement “celui qui rend grâce”. Le mot hébreu pour Juifs -yehudim- signifie “ceux qui rendent grâces”. Notre nom même en tant que peuple signifie que notre caractéristique nationale est de remercier HaChem.

Nous savons maintenant ce que signifie être Juif. Un Juif est celui qui remercie constamment D.ieu, depuis le moment où il ouvre les yeux le matin jusqu’à ce qu’il les ferme le soir. En tant que fils et filles de notre sainte matriarche Léa, nous avons le devoir solennel de suivre ses traces. De plus, une vie entière de gratitude ne suffit pas pour rendre à HaChem tout ce qu’IL nous donne. Puissions-nous toujours vivre notre vie dans la gratitude envers HaChem et chanter Ses louanges à jamais amen !

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

Ajouter un commentaire

prochain article

Nous savons que les serviteurs étaient d’accord pour libérer les enfants d’Israël, mais Pharaon endurcit son cœur et refusa de le faire…