Rav Nathan de Breslev

Sans Rav Nathan de Breslev, il n'y aurait pas de 'hassidouth breslev, telle qu'on la connaît de nos jours.

3 Temps de lecture

Simha Benchaya

Posté sur 17.12.2017

Sans Rav Nathan de Breslev, il n'y aurait pas de 'hassidouth breslev, telle qu'on la connaît de nos jours.

Rav Nathan était un homme courageux ; un homme qui luttait pour ses convictions. Il avait été élevé dans une famille importante et aisée ; pourtant, alors qu'il était encore un jeune homme, il mit en danger sa relation avec les membres de sa famille en empruntant ce qui était à son époque un nouveau – et controversé – chemin: celui de la 'hassidouth

 Rav Nathan est né dans la ville de Nemirov (Ukraine) en 1780..

Rav Nathan commença à chercher le but de la vie dans ce monde alors qu'il était encore très jeune. Un jour, le jeune Nathan était assis dans la synagogue, à côté de son illustre grand-père, Rav Yits'haq Dantzig. Il observa que le vieil homme qui s'asseyait généralement à côté de son grand-père était absent. Lorsqu'il demanda à son grand-père la raison de cette absence, celui-ci lui répondit que le vieil homme était décédé la nuit précédente. À compter de ce jour-là, Rav Nathan fit tous les jours un examen de ses actions, en préparation du jour de sa mort.

En 1793, Rav Nathan – âgé de treize ans – épousa Esther Shaindel Auerbach, ravTzvi Auerbach un érudit de la Tora d'une grande réputation.

Rav Nathan étudiait avec  application et grand zèle; deux des amis proches de Rav Nathan – Rav Lipa et rav Naftali – devinrent des 'hassidim. Ils essayèrent à plusieurs reprises de le convaincre de la légitimité de ce mouvement, mais Rav Nathan restait loyalement opposé à tout ce qui touchait la 'hassidouth. Cependant au vu des comportements très vertueux et ardents des hassidim …. Il comprit que cela pouvait être une façon valable de servir D-ieu – et peut-être même la façon qui lui convenait le plus –  il entra dans la synagogue locale et il commença à réciter les Tehilim (Psaumes)… jusqu'à ce qu'il s'endorme. Alors, il fit un rêve, il voyait une échelle qu'il essayait de grimper, sans y réussir. Il vit un homme au sommet de l'échelle qui l'encourageait à continuer à grimper et à atteindre le sommet. Il découvrit par la suite que c'est homme était Rabbi Na'hman de Breslev.

En 1802, Rabbi Na'hman  s'installa à Breslev, Certains amis de Rav Nathan rendaient régulièrement visite à Rabbi Na'hman. Lorsque Rav Nathan constata qu'ils revenaient profondément changés de leurs visites, il décida d'aller rencontrer celui qui allait devenir son maître 'hassidique

Rav Nathan rencontra Rabbi Na'hman pour la première fois un dimanche, le 22 eloul (septembre) 1802. Lorsque Rav Nathan entra dans la maison de Rabbi Na'hman, le Rabbi le regarda et s'exclama: “Maintenant je ne suis plus seul. Nous nous connaissons depuis longtemps tous les deux, mais cela fait très longtemps que nous nous ne sommes pas rencontrés.”

Rav Nathan reconnut immédiatement que le Rabbi était l'homme qu'il avait vu – debout au-dessus de l'échelle – dans son rêve. Le jour de cette rencontre mémorable, Rabbi Na'hman était âgé de 30 ans, Rav Nathan seulement de 22 ans.

 

À compter de ce jour-là – et d'après les mots de Rav Nathan: “Rabbi Na'hman me prit sous son aile et m'amena près de lui.” C'est ce jour-là que Rav Nathan trouva son guide spirituel, son véritable “Rabbi ”

.

Dechirements familiaux

Rabbi Nathan fut déchu par son père à cause de son attachement à rabbi Nahman, sa femme demanda le divorce pour cette même raison et quand son père lui demande depuis qu'il est dans cette mouvance étudie –t-il moins ou est-il moins observant ? Sa fille répondit qu'au contraire son étude s'est faite plus intense et son service divin plus passionné ; son père lui répondit :' pour rester marier à un homme pareil tu dois être prête à vendre du sel au marché s'il le faut !

 A la même époque, le père de Rav Nathan commença aussi à changer d'avis il prit les dispositions nécessaires pour permettre à son fils de travailler dans l'entreprise familiale, ce qui permit à Rav Nathan d'assurer un gagne-pain honorable.Il put alors intensifié son étude dans tous les aspects de la Torah. Ce qui ne l'empecha pas d'etre l'élève assidu de Rabbi Nahman Pendant ces années le lien qui les unissait était extrêmement profond. Il mit par écrit tous les enseignements du Tsaddik et rédigea, pour ainsi dire, tous les livres Breslev. Notre maître déclara à son sujet : 

« Sans Rabbi Nathan, pas un seul de mes écrits ne serait resté ! »

près la disparition de Rabbi Na’hman,  Rabbi Nathan  refusa le titre de successeur qu’on lui proposait alors : « Je ne suis pas le Maître, je demeure le disciple !» s’exclama t-il. Il prit en main avec plus de détermination l’édition et la diffusion de ses ouvrages, ce qui lui valut des attaques virulentes de la part de certains opposants à notre maître. Patience, persévérance, dévouement et soumission sont les qualités primordiales dont Rabbi Nathan nous fit preuve et nous montra l’exemple. Luttant farouchement contre gloire et honneurs, Rabbi Nathan légua aux générations à venir l’héritage grandiose de la pensée de Rabbi Na’hman mais également une merveilleuse image : celle de l’Élève parfait . Il quitta ce monde le 10 Tévet 5605 (1844) et fut enterré à Breslev, en Ukraine. 

Quelques temps avant de mourir il a dit :"Ce n'est pas la peine de venir sur ma tombe car je serai toujours chez Rabbi Nahman