Le secret de l’unité juive

Pourquoi attendre la prochaine guerre pour renforcer l'unité juive ? Qui a besoin d'une autre guerre ? Il y a une façon

3 Temps de lecture

le rabbin Lazer Brody

Posté sur 18.02.2018

Moïse était désorienté. « Comment puis-je sculpter la sainte Menora dans un bloc d'or, sans soudure ni ajout de pièces ? » C'était la demande d’Hachem : « La Menora devrait être faite d'un bloc martelé [d'or pur] » (Exode 25:31). Rachi explique qu’Hachem a dit à Moïse de ne pas créer la Menora de la même manière que les orfèvres, en créant des parties séparées, puis en les soudant ensemble. Moïse a dû créer cette Menora rituelle complexe à 7 bras avec un marteau, d'un bloc d'or. Moïse haussa les épaules, leva les bras vers Hachem et dit : « C'est impossible ! »

Est-ce le Moïse que nous connaissons ? Moïse a érigé et démonté à lui seul tout le Saint Tabernacle tous les jours pendant sept jours avant son inauguration. À trois occasions, Moïse a appris la Torah avec Hachem au sommet du mont Sinaï en jeûnant pendant quarante jours et quarante nuits. Moïse a surmonté les ennemis les plus puissants du monde, comme Og et Sih’on. Jamais il n'a été découragé ou déconcerté. Pourquoi maintenant ? Et pourquoi était-il si important pour Hachem que la Menora soit faite d'un seul bloc d'or ?

Il existe des différences significatives entre un corps humain vivant et une machine. Alors que la machine est créée de manière modulaire à partir de parties séparées qui sont attachées, le corps est un ensemble, sans rien d’attaché ou de soudé. Alors qu'une machine peut être démontée et remontée, le démembrement de l'une des parties du corps provoque des dommages extrêmes. La fenêtre ou la porte d'une voiture peut être brisée, mais la voiture peut encore conduire. Si une partie du corps est cassée, tout le corps souffre. Alors que toutes les parties d'une machine sont remplaçables, peu de parties du corps le sont.

Le peuple juif ressemble à un corps plutôt qu'à une machine. Chacune de ses parties inséparables a une profonde influence sur l'ensemble. Quand un Juif apprend la Torah avec une intention pure ou fait un acte de gentillesse à Jérusalem, un autre juif en Australie ou au Canada ressent une agitation de stimulation spirituelle qui l'éveille à son judaïsme latent. De cette façon, le peuple juif ressemble à la sainte menora ; bien sûr, différents bras émanent du centre, mais ils font tous partie d’un ensemble et en sont inséparables, tout comme les appendices du corps. Oui, il y a différents types de juifs – séfarades, ashkénazes, hassidiques, lituaniens, religieux nationalistes et laïques – mais ils sont tous des bras inséparables de l'entité connue sous le nom de peuple juif.

Alors, qu'est-ce que Hachem dit à Moïse ?
En faisant comprendre à Moïse que la menora est allégorique du peuple juif, Hachem dit à Moïse – leur chef – de s'assurer qu'il y a une unité entre eux. C'est leur secret pour rayonner sur le monde. Moïse, le plus grand des prophètes, prévoyait les querelles entre eux et, par conséquent, « ne savait pas faire la menora d'un bloc d'or » – il ne savait pas comment assurer l'unité juive comme l'avait ordonné Hachem. Hachem a donc projeté une image sur la montagne et a montré à Moïse quoi faire. Moïse était encore désorienté. Hachem a finalement dit à Moïse de prendre l’énorme lingot d'or massif et de le jeter dans le feu ; Moïse l’a fait, et la Menora en est ressortie (Midrach Tanh’ouma, BeHaaloth’a, Ch. 3).

À ce jour, nos dirigeants ont de la difficulté à créer l'unité juive. Alors que fait Hachem ? De temps en temps, il nous jette dans le feu d'une guerre. Pendant la guerre, vous ne pouvez pas imaginer comment tout Israël s’unit comme un seul membre.

Pourquoi attendre la prochaine guerre pour renforcer l'unité juive ? Qui a besoin d'une autre guerre ? Il existe un moyen beaucoup plus efficace, plus sûr et plus facile d'amener l'unité juive. Comment ? Nous répandons le feu de la Emouna. La Emouna est une flamme qui, non seulement réchauffe l'âme d'une personne en la rapprochant d’Hachem, mais qui permet aux Juifs de se connecter les uns aux autres. Là où il y a la Emouna, tout le monde travaille ensemble comme un tout unifié plutôt que de servir chacun les intérêts étroits de son propre groupe. Tout comme la Menora est une entité entière et unifiée, le peuple juif doit l'être aussi. Quand nous sommes unifiés, aucun adversaire ne peut jamais l'emporter sur nous. Am Israël H’aï !

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire