Apprendre à se connaître

Le souci est tellement inutile. Nous n'avons pas besoin de sentir que la vie est injuste quand nous souffrons... Hashem nous aime

3 Temps de lecture

Yehudit H'anan

Posté sur 12.09.18

Être en thérapie demande du courage. Demandez à quelqu'un qui a été suivi pendant un certain temps (pas deux semaines) et il dira que cela peut être insoutenable de faire face à soi-même et à ses faiblesses. Mais il peut aussi être amusant d'analyser réellement vos idées fausses, vos attentes irréalistes et votre insistance malsaine à jouer à la victime, au tzaddik, au héros, au psychologue de la famille, au bébé sans défense ou à Dieu. Les meilleurs clients sont ceux qui peuvent se moquer d'eux-mêmes.

Souvent, nous ne savons pas ce qui nous motive à agir ou à réagir comme nous le faisons. Nous n’avons peut-être aucune idée de la raison pour laquelle nous avons ces combats horribles avec nos conjoints, ces luttes de pouvoir terribles avec nos enfants ou la colère que nous ressentons envers nos parents. Beaucoup d'entre nous peuvent être perplexe quant au pourquoi nous semblons coincés dans des comportements autodestructeurs qui persistent à l'âge adulte.

Tout le monde a une mauvaise inclination. Peu importe si vous avez grandi dans une maison normale ou si vous avez été élevé par des aliénés ; vous allez avoir des problèmes. Et même si vous êtes assez sain d'esprit, Hachem peut vous envoyer un conjoint qui affectera votre comportement ; bien que je n’ai pas eu cette expérience  (mon mari est un conjoint exceptionnel qui ne m'a jamais rendu folle  Mais je m'égare.

Ce que je veux dire, c’est que, se comprendre demande du courage, de l’argent et du temps, mais cela en vaut généralement la peine.

Lorsque nous réagissons de manière excessive à une situation donnée, il y a presque toujours un vieux sentiment de notre enfance qui est réactivé. Aujourd'hui, ils s’appellent des déclencheurs.

Si, par exemple, vous avez été gravement négligé pendant votre enfance, tout sentiment d'ignorance, de rejet, de perte de conscience ou d'oubli peut susciter de forts sentiments de douleur et de colère bien au-delà la situation . Avant de le savoir, vous vous sentez toujours victime.

Si un homme était constamment critiqué par ses parents et ses enseignants en grandissant, il risque d’être toujours sur la défense face à la moindre plainte de sa femme, ce qui entraîne alors une grande dispute. Le mari réagit de façon disproportionnée à la plainte de sa femme.

J'ai une cliente qui était qui était à l'école primaire quand son père est tombé malade et a été emmenée à l'hôpital.

Il est mort plus tard dans la journée et elle n'a jamais pu lui dire au revoir. Chaque fois que le mari de ma cliente arrive en retard à la maison, elle imagine le pire et l'appelle à plusieurs reprises pour vérifier qu'il va bien, elle reproduisait exactement ce que sa mère lui faisait après la mort du père. Au début de leur mariage, cette surveillance obsessionnelle contraria complètement son mari. Lorsque nous avons pu retrouver la source de sa peur, nous avons pu y faire face.

En plus de la perspicacité psychologique, une personne a besoin d'emouna pour traverser la vie avec une certaine sérénité. Répéter «ain ode milvado» (il n'y a rien d'autre que Dieu) nous aidera à accepter que tout ce qui doit arriver arrivera et que toute la peur du monde n'empêchera rien .Hachem décidera ou non. Vous ne pouvez pas impressionner ou influencer Dieu par l’intensité de notre inquiétude. Il veut notre foi, pas nos soucis. Nous prions pour la santé, la sécurité, et les bénédictions, mais nous devons avant tout savoir que nous ne savons pas ce que Dieu sait. Et même s'Il nous expliquait, et nous donnait toutes les informations pertinentes à notre situation actuelle, notre esprit serait incapable de le comprendre.

Imaginez que vous expliquiez à votre bébé pourquoi il ne peut pas manger les crayons ou pourquoi il doit faire une sieste. Tu pourrais lui parler pendant des heures et il ne le comprendrait toujours pas. Donc, ce n’est pas que nous manquons d’informations, c’est que nous n’avons pas la capacité de traiter la sagesse de Dieu, même s’Il a bien expliqué, ce qu’Il n’a pas à faire bien sûr, parce qu’Il est Dieu.

Nous ne devons jamais ressentir que la vie est injuste ou parce que nous souffrons qu’HaChem ne nous aime pas.  Dieu dit "Je suis avec lui dans la détresse." (Psaume 91)

Nous ne pouvons jamais comprendre Dieu, mais comme le dit le proverbe, «je ne pourrais pas adorer un Dieu que je comprends» ; cependant, nous travaillons à nous comprendre et à affiner nos traits de caractère. Se connaître soi-même, avoir de la compassion pour soi, accroître sa confiance en soi et assumer la responsabilité de ses faiblesses procure de nombreux avantages. Vous gagnerez d’avoir de meilleures relations; plus de respect de soi et il vous sera plus facile de remplir votre mission personnelle.

 

Rebbitzen Yehudit Channen est un thérapeute certifié Emuna pour Breslev Israel. Vous pouvez prendre rendez-vous avec elle en contactant staff@breslev.co.il

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Récemment, j'ai appris l'importance de dire le nom de Hachem avec une attention et une concentration appropriées pendant les prières et les bénédictions.