Séparés ou Un

L'illumination et l'influence de chaque fête juive se répètent chaque année et influence les événements de notre vie. Ceci est un témoignage de la vérité éternelle de la Torah…

5 Temps de lecture

le rabbin Lazer Brody

Posté sur 10.03.19

L'illumination et l'influence de chaque fête juive se répètent chaque année et influence les événements de notre vie. C'est un témoignage de la vérité éternelle de la Torah, qui n'est pas un simple livre d'histoire ou une collection de lois que notre peuple a reçues il y a des milliers d'années. La Torah et tous ses écrits sacrés sont aussi vivants, frais et pertinents qu'ils l'ont toujours été.

Pourim, la Méguila d’Esther et notre actualité en sont un exemple étonnant. Sans connaissance sur Pourim et sur la Méguila, une personne ne peut absolument pas comprendre ce qui arrive au peuple juif en Terre d'Israël aujourd'hui.

Jetons un coup d'œil :
« Et Haman dit au roi Assuérus : "Il y a un certain peuple, dispersé et séparé parmi les peuples dans toutes les provinces de votre royaume ; leurs lois sont différentes de celles de chaque peuple ; et ils ne respectent pas les lois du roi ; il ne vaut pas la peine que le roi les laisse tranquilles" » (Esther 3: 8).

Nos sages nous apprennent qu'Haman, en tant que descendant direct d'Amalek, est le serpent primordial. Selon la Kabbale, quand Haman parle, c'est la voix de la Sitra ach’ra, « l'autre côté », de l'ange accusateur Satan, qui est l'ennemi juré d'Israël.

Nous apprenons également de nos sages que le roi Assuérus, ou toute référence au « roi » dans la Méguila d’Esther, est une référence à Hachem, le roi des rois. « Esther » en hébreu vient de la racine du mot « dissimulation », hester, de sorte que nous ne voyons pas le nom d’Hachem mentionné ouvertement, même pas une seule fois, dans toute la Méguila.

Avec les deux principes ci-dessus à l'esprit, que le roi Assuérus fait allusion à Hachem et que Haman fait allusion à Satan, revenons en arrière et examinons le passage cité plus haut de la Méguila :
« Et Haman dit au roi Assuérus : Il y a un certain peuple, dispersé et séparé parmi les peuples dans toutes les provinces de votre royaume ; leurs lois sont différentes de celles de chaque peuple ; et ils ne respectent pas les lois du roi ; ce n'est pas la peine que le roi les laisse tranquilles. »

Certaines personnes – le mot hébreu echad peut vouloir dire un, ou il peut vouloir dire certain ; la Méguila appelle le peuple juif Am echad. Haman, le Satan, utilise ce terme même pour prétendre accuser les Juifs. En tant qu'ange du parquet, il dit : « Hachem, Tu es Un et Ton nom est Un. Tu as créé le peuple juif pour qu'il T’imite et le devienne également. Mais ce n’est pas le cas. Ils se détestent, tout comme je vais le démontrer… » En tant que tel, Satan les appelle un « certain » peuple et non un peuple qui est Un.
Dispersés et séparés – Haman le Satan continue : Les Juifs sont dispersés et séparés. Nos sages enseignent que dispersés montre notre statut de diaspora, que nous sommes toujours dispersés parmi les nations parce que nous n'avons pas encore mérité la Guéoula, la pleine rédemption de notre peuple. D'autre part, séparés montre que nous sommes séparés spirituellement et émotionnellement les uns des autres. Haman le Satan affirme que non seulement les Juifs manquent d'unité, comme le commande Hachem, mais qu'ils sont l'exact opposé de l'unité, éclatés, en querelle et toujours à la gorge l'un de l'autre.

Ils ne respectent pas les lois du roi – Ici, le procureur général : Haman, ouvre un dossier plus épais que l'annuaire téléphonique de la métropole new-yorkaise. Il énumère des dizaines de lois d'importance capitale du roi (d’Hachem) telles que « Aime ton prochain comme toi-même » et « Tu ne calomnieras pas ». Loi après loi, suivent des millions d'actes criminels que ce « certain peuple » fait chaque jour et qui les empêchent de devenir « un peuple qui fait Un » comme le veut le roi, Hachem.

À ce stade, vous pensez que l'imagination vivante de Lazer Brody est éclatante. Faux. Ce scénario est en train de se produire en ce moment, à l'instant même.

Les élections israéliennes ont été convoquées pour le mardi 9 avril 2019, à quelques semaines à peine de la parution de cet article. Les élections mettent en évidence le pire peuple juif de la terre d'Israël ; pas étonnant que Satan ait conçu que la campagne coïncide avec Pourim et Pâques, le meilleur moment de l'année pour le peuple juif.

Eparpillés et séparés – peut-être pourrait-on s’attendre à ce que les partis laïcs soient en désarroi et manquent totalement d’unité, mais pas les partis loyaux à la Torah. Si seulement ! Les idéologues de la Torah ont tenté de créer une fusion entre Chass, le parti Séfarade H’aredi (orthodoxe) et le parti Ashkénaze H’aredi (UTJ Agouda). C'était un rêve. Comment peut-il y avoir une unité entre eux lorsque chaque groupe est divisé en deux ? Il faudrait plusieurs articles supplémentaires simplement pour identifier les groupes et expliquer qui ils sont. En bref, cependant, chacun des partenaires lituaniens et hassidiques qui composent UTJ est également fracturé et le sentiment est que, si vous n'avez pas quelqu'un de votre groupe d'intérêts privé au pouvoir, alors vous êtes privé du droit de vote.
Si les H’aredim sont éclatés, ne posez même pas la question en ce qui concerne les sionistes religieux. Au moment d'écrire ces lignes, ceux qui portent un kipa crochetée (symbole des sionistes religieux) se sont scindés en foyer juif, en union nationale, en Otzma et en nouvelle droite.

Le Satan n'a pas encore fini de livrer son argument :
Ils ne respectent pas les lois du roi – non seulement ils ne respectent pas les commandements entre l'homme et son prochain, dit Satan, mais ils – tous les israéliens laïcs, de droite et de gauche – partent à l'encontre de la Torah et de ses lois sur la Terre d'Israël. Ils sanctionnent les démonstrations publiques d'abomination. Ils veulent vider les maisons d'étude et envoyer les étudiants de la Torah faire une armée mixte. Ils veulent légaliser les transports en commun et ouvrir des entreprises le Chabat. Et ils sont également éclatés, encore plus que les religieux et que les ultra-religieux.

En ce moment même, Satan discute de son cas devant Hachem et dit : « Alors, voyez-vous, Hachem, cela ne vaut pas la peine que le roi les laisse tranquilles. Faites que l'Iran et le Hezbolla fassent pleuvoir des missiles sur eux. Que Gaza perde la tête et ouvre le feu aussi ! Déclenchez la guerre, lancez le conflit ! »
Je déteste les élections et je déteste la haine intra murale.

Sachez une chose, chers frères et sœurs chéris. Je sais que cet article n'est pas le joyeux texte que vous aimeriez lire, mais c'est la vérité. Chaque fois que vous faites du mal à un confrère juif ou même que vous dites quelque chose de préjudiciable à son égard, vous donnez de la force à la thèse de l'accusation d’Haman/Satan. Ce n'est ni ce que nous voulons, ni ce dont nous avons besoin.

Nous avons besoin d'unité, maintenant. Les élections ne veulent rien dire parce qu’Hachem décidera quand même, peu importe qui est au pouvoir.

Soyons un peuple uni, pas un peuple séparé, maintenant. Heureux mois d’Adar et heureux Pourim !!

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

Ajouter un commentaire

prochain article

« Il faut que tu voies les bons points en toi, que tu saches que tu es quelqu’un de bien ». « Moi ? Quelqu’un de bien ? » s’étonna la femme, « je suis pleine de fautes...»

Contenu sur le sujet

Featured Products