HaChem donne-moi la force !

"Je ne peux tout simplement plus supporter;" "Je n'ai pas de force;" "Je n’en peux plus;" "Je décroche." Nous connaissons tous ces pensées négatives qui sont comme un poison pour le corps, l’esprit

3 Temps de lecture

Rachel Avrahmi

Posté sur 19.07.2019

 

"Je ne peux tout simplement plus  supporter;" "Je n'ai pas de force;" "Je n’en  peux plus;" "Je décroche." Nous connaissons tous ces pensées négatives qui sont comme un poison pour le corps, l’esprit et nos vies. Ils proviennent de l'inclinaison négative qui utilise ces pensées pour affaiblir notre volonté. Le rav Arouch enseigne que tout dépend de l’intensité de la volonté. Par exemple, les grands tsadikim (les justes) veulent tellement apprendre la Torah qu’ils s'endormaient avec le livre ouvert comme pour signifier: «Je veux étudier la Torah! Je ne veux pas m'endormir! »De cette façon, non seulement ils apprennent beaucoup plus qu’ils ne le feraient autrement, mais ils obtiennent une aide divine incroyable pour apprendre beaucoup plus en moins de temps.

Pour mieux comprendre analysons cet exemple : un tzaddik dort généralement très peu il étudie de jour comme de nuit. Ne pensez  vous pas qu’au milieu de la nuit quand il brise son sommeil il n’a pas les mêmes pensées que nous ! «Oh, je suis fatigué, je dois me reposer encore un peu ? Qu'adviendra-t-il du reste de la journée si je suis fatigué de la sorte? Je prierai mieux si je dors un peu plus!  "Comme il est de plus en plus fatigué, la tendance négative lui envoie le coup de grâce:" Je n’aurai pas la force pour continuer à  étudier… "

Ramenons cet exemple à nous. Vous savez que vous devriez marcher pour votre santé ou aller au gymnase à votre pause déjeuner. "Oh, mais je suis si fatigué …" votre corps vous dit : ton travail ou tes enfants d’abord : « Est-ce que tu as du temps à perdre ! »

Ces pensées négatives ne reflètent pas nécessairement la réalité et il faut les déjouer comment vous renforcez votre résolution et votre emouna, et continuez à lutter avec votre volonté pour faire les bonnes choses; ces pensées négatives s’évanouiront jusqu’au prochain round.

Avez-vous déjà remarqué que vous ne vous direz jamais: «Je n’ai pas la force de manger ce gâteau? Non, le corps dit: "Je n’ai pas l’énergie de préparer un repas sain, je vais manger plutôt des biscuits …"

En général, vous ne pensez pas: «Je ne peux pas perdre une minute de ce bon dîner avec mon épouse!». C’est parce qu’à ce moment-là, vous n’êtes pas testé. Mais lorsque le conjoint, les enfants ou le collègue vous confrontent  vous subissez l’épreuve C’est le moment où cette pensée négative vous vient à l’esprit que vous pensez que vous êtes trop faible et que vous abandonnez.

Maintenant que vous savez que ceci est juste une pensée et pas nécessairement la réalité, changez de pensée. Ne cédez pas à la faiblesse; priez pour avoir la force de lutter. Comme le dit Rabbanite Leah Cook, de Tiberiade: «Ne dites pas: je n’ai pas la force, dites: Hachem, donnez-moi la force!».

Prenez conscience que vous avez le choix : que vous pouvez choisir de prier pour obtenir de l'aide au lieu de céder.

Vous pouvez choisir de renforcer votre emuna au lieu d'abandonner.

La clé réside dans votre résolution: je VEUX! Je veux rester calme; Je veux continuer; Je veux ne pas me mettre en colère; Je veux continuer à étudier !

Sachez qu’Hachem veut vous aider dans ces moments! Vous n'avez qu'à exprimer votre désir sous forme de prière du  fond du cœur. Les paroles de la prière construisent les canaux nécessaires  pour que Hachem y déverse les bénédictions.

 

Vous serez surpris de ce qui se passe ensuite. Bien que je ne puisse pas promettre que les enfants vont se calmer et se comporter comme des anges, ou que vous allez soudainement reprendre vie avec une énergie renouvelée, mais vous verrez que Hachem vous aide. Vous verrez que vous allez vous débrouiller et que cela se passera généralement beaucoup mieux que vos apréhensions.

Hachem a créé le monde tel que nous ne pouvons pas nous débrouiller tout seul, et cela est encore plus vrai dans notre génération .

La vérité de ce monde est que vous n’avez pas les moyens . Votre esprit a raison de dire « Je n’ai pas la force. "Mais Hachem peut tout faire, et Hachem a tout et Hachem a toute la force. Il nous a créés avec nos lacunes, non pas pour que nous abandonnions, mais pour que nous nous rapprochions de lui ! Que nous devrions lui demander de l'aide et faire de lui un partenaire dans nos vies. Venir à lui et dire: «Mon Dieu, c’est vrai que je n’ai pas la force. S'il te plaît Dieu – donne moi la force! "