Se souvenir de Jerusalem

Après la destruction du Temple, les Sages de l'époque ont ordonné qu'une commémoration de cet événement si tragique soit faite à chaque occasion de réjouissance, à chaque génération ...

2 Temps de lecture

la rédaction de Breslev Israël

Posté sur 10.05.21

 

 

Après la destruction du Beit HaMikdash, les Sages de l'époque ont ordonné qu'une commémoration de cet événement si tragique soit faite à chaque occasion de réjouissance, à chaque génération. leur décret fut établi à partir du verset (Psaume 137: 5) Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite oublie ta force. Que ma langue adhère à mon palais si je ne me souviens pas et si je n'élève pas Jérusalem pendant ma plus grande joie! Ainsi, lorsque quelqu'un peint les murs de votre maison, il doit laisser une zone de "une coudée" carré [48 cm2] inachevée Certains laissent cet espace inachevé en face de l'entrée our le voir constamment et ainsi se souvenir et pleurer la Destruction.

 

Dans ce même esprit, les Sages ont stipulé que lors de la réception des invités, un espace vide, sans couverts, devait être laissé sur la table. Cependant, cela ne s'applique qu'aux repas servis pendant la semaine, même s'il s'agit d'un repas de mitsva, mais pas à ceux servis le Chabbat et les jours fériés, où il est interdit de montrer tout signe de deuil.

 

De la même manière, lorsque la femme porte ses bijoux, elle ne doit pas les porter tous, mais en laisser de côté, , en souvenir de la Destruction. Et ainsi aussi le marié, le jour de son mariage, place des cendres sur son front [selon la coutume] à l'endroit où les tefillin sont portés, et brise un verre sous le Dais nuptial;  afin de toujours garder à l'esprit Jérusalem et sa destruction.

 

Nos Sages ont enseigné: "Après la destruction du deuxième Beit HaMikdash , le nombre d'hommes pieux en Israël a augmenté. Ils n'ont pas mangé de viande ni bu de vin [parce qu'ils pleuraient la Destruction]. Rabbi Yehoshua les réprimanda et dit: 'Mes enfants , Pourquoi vous abstenez-vous de manger de la viande et de boire du vin? '' Ils ont répondu: “ Pouvons-nous manger de la viande, dont les offrandes ont été apportées sur l'autel qui n'est plus là? Autel qui n'existe plus? »Il leur dit:« Si tel est le cas [c'est-à-dire selon votre argument], ils ne devraient pas non plus manger de pain, car il n'y a plus d'offrandes de céréales! »[Ils ont répondu:]« Il est encore possible de subsistent en mangeant des fruits »[Rabbi Yehoshua a répondu:]« Non, parce que l’offrande de bikurim[Les prémices] n'existent plus! »[Ils ont répondu:]« Nous pouvons manger d'autres fruits [autres que les sept espèces dont les bikurim ont été prélevés ] ». [Rabbi Yehoshua a dit:] "Alors ne buvons pas d'eau, car il n'y a pas non plus de libations d'eau." Ils se turent.

 

Il leur dit: «Mes enfants, venez écouter: Ne pas pleurer du tout est impossible, parce que le décret [qui nous oblige à pleurer] a déjà été promulgué; Ce n'est pas non plus dû à un deuil extrême, car un décret ne peut être imposé au peuple que si la majorité ne peut l'accomplir. Par conséquent, nos Sages ont dit: [Il suffit] qu'on laisse une petite partie inachevée [pour se souvenir de la Destruction]  quand on peint sa maison » (Bavá Batrá 60b).

 

– Extrait de Nous dans le temps par le rabbin Eliahu Kitov –

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

000000

Contenu sur le sujet