Onqelos le converti

Dans la Guemara Berakhoth, nos Sages encouragent tous les juifs à étudier la paracha hebdomadaire “deux fois (en lisant) le 'miqra' (le texte) et une fois (en lisant) le 'Targoum'.

3 Temps de lecture

la rédaction de Breslev Israël

Posté sur 21.05.08

Onqelos le converti (approx. 35 – 120 de l'ère commune)
 
Dans la Guemara Berakhoth, nos Sages encouragent tous les juifs à étudier la paracha hebdomadaire “deux fois (en lisant) le 'miqra' (le texte) et une fois (en lisant) le 'Targoum'.”
 
Qui était Onqelos ? Nous trouvons une réponse partielle à cette question dans la Guemara Meguila 3a dans laquelle il est dit : “Rabbi Yirmiya (ou Rabbi 'Hiya bar Aba) a dit : 'La traduction de la Tora fut réalisée par Onqelos le converti qu'il apprit de Rabbi Eliezer et de Rabbi Yehochou'a. La traduction du livre des Prophètes fut réalisée par Yonathan ben Ouziel qu'il apprit de 'Hagaye, Zakarie et Malakhi.'” Plus loin, la Guemara note – d'une source dans le livre de Ne'hemia – que le “Targoum” vit le jour à l'époque de Ezra, plusieurs centaines d'années avant les naissances de Rabbi Eliezer, de Rabbi Yehochou'a et de Onqelos le converti ! La Guemara répond en disant que même s'il est exact de dire que la traduction initiale de la Tora en araméen fut réalisée à l'époque de Ezra, l'immense majorité du peuple juif l'avait oubliée. Cependant, la tradition fut transmise jusqu'à Rabbi Eliezer et Rabbi Yehochou'a qui l'enseignèrent à Onqelos, qui l'écrivit pour l'ensemble d'Israël.
 
Que savons-nous à propos de la conversion de Onqelos ? Selon le Talmud – dans la Guemara Guitin 56b-57a – lorsque l'empereur romain Titus était sur son chemin de retour vers Rome, en venant de Jérusalem, D-ieu voulut le tuer en le noyant dans une immense vague. Titus dit : “La force du D-ieu des juifs ne s'exerce que sur l'eau, où il a battu Pharaon… Qu'Il vienne se battre contre moi sur la terre.” D-ieu dit : “Ô fils pervers et petit-fils d'hommes pervers… Je possède une certaine petite créature… Va sur terre et livre-lui bataille.” Lorsque Tittus atteignit la terre, une puce entra dans son nez. Elle fraya son chemin jusqu'au cerveau de l'empereur, où elle continua à grandir énormément. Cela fut la cause d'une douleur indescriptible pour Titus. Sur son lit de mort, il dit à ses serviteurs : “Après ma mort, incinérez-moi et jetez mes cendres au-dessus des sept mers, où le D-ieu des juifs ne pourra pas me trouver et me faire passer en justice.”  
 
À cette époque de l'histoire, Rome persécutait Israël. En même temps, plusieurs milliers de romains – impressionnés par la religion des juifs et par leur dévotion passionnée – se convertissaient au judaïsme. Dans la même Guemara il est dit : “Onqelos – fils de Qalonyqos – était le fils de la soeur de Titus et il désirait également se convertir. En utilisant la sorcellerie, il parvint à faire lever l'esprit de Titus de parmi les morts. Il demanda à son oncle : “Qui se trouve au sommet, dans le monde à venir ?” Titus répondit : “Israël.” Onqelos poursuivit : “Je pense me convertir au judaïsme. Qu'en pense mon oncle?” L'esprit répondit: “Les juifs doivent accomplir un trop grand nombre de lois. Tu ne seras pas capable de les faire toutes. Plutôt, persécute Israël et tu pourras être au sommet… tant que tu seras vivant au moins.” Onqelos demanda : “Quelle est la punition que mon oncle a reçue ?” Titus répondit : “Ce que j'avais décrété pour les autres : chaque jour je dois trouver du bois qu'on utilise pour me brûler. Ensuite, mes cendres sont jetées sur les sept mers.”
 
En dépit du conseil de son oncle, Onqelos se convertit au judaïsme et étudia la Tora sous l'autorité des plus grands Sages du peuple juif. Sa traduction de la Tora – en araméen – fut d'une qualité et d'une sainteté inégalées. À cette époque, l'araméen était la langue parlée par le peuple, ainsi que celle du Talmud. Dans la Guemara Berakhoth 8a-8b il est dit : “Rav Houna bar Yehouda (ou Rabbi Ami) à dit : ' Chaque personne doit toujours finir la lecture de la Tora avec la communauté en récitant le texte deux fois et Targoum une fois. Cela inclut les noms d'endroits comme Atros et Divon (où le Targoum ne semble pas ajouter quelque chose de particulier en répétant seulement ces noms). Toute personne qui agit de la sorte verra le nombre de jours de sa vie augmenter.”
 

Traduit de: http://www.ou.org/about/judaism/rabbis/onkelos

Ecrivez-nous ce que vous pensez!

Merci pour votre réponse!

Le commentaire sera publié après approbation

De l'équipe du site

Ajouter un commentaire

prochain article

Juifs dont les descendants sont d'origine de l'Europe de nord ou de l'est. En règle générale, les Achkenazes suivent les coutumes...